ENV-picto

ENV-graph1
Stop !
70% des émissions de CO2 proviennent des villes, où se concentrent plus de la moitié des habitants de la planète et plus de 70% d’ici 25 ans, c’est-à-dire moins de temps qu’il n’en faut pour atteindre le point de basculement climatique situé à 450 ppm (parties par million) dans l’atmosphère : au-delà, l’élévation de la température menace l’humanité.*
130%. C’est, sur les 25 dernières années, l’augmentation de la consommation des ressources minérales non renouvelables extraites par l’industrie et le bâtiment**.

ENV-graph2
Go !
2020. La RBR (Réglementation Bâtiment Responsable) 2020 sort du cadre de la seule efficacité énergétique (BEPOS) pour s’intéresser au territoire et ses réseaux, à la biodiversité, au confort, à la santé... Elle impliquera tous les acteurs concernés par le cycle de vie du bâtiment.
2 à 5. C’est le nombre d’années pour le retour sur investissement d’un bien certifié BREEAM***. Premier-
né des référentiels d’évaluation de la performance environnementale des bâtiments, le label international (60 pays) affiche 110 000 bâtiments certifiés et plus d’un demi- million en cours de certification.
200. C’est le nombre de projets visé en 2015 par la beaucoup plus jeune démarche BDM, pionnière et exemplaire en Europe en matière de bâtiments durables méditerranéens, adaptés à leur contexte climatique, économique et sociologique.

* « There is no Planet B », Mario Molina, scientifique, cité dans le rapport The New Global Context 2015 du Forum de Davos. L’organisation place l’échec de l’adaptation au changement climatique et quatre autres facteurs environnementaux au rang des risques majeurs pour l’économie mondiale (Global Risks Report 2015).
** Source OCDE/SERI (Sustainable Europe Research Institute).
*** BREEAM, Delivering sustainable buildings : Savings ans paybacks, août 2014, et Green Buildings Pay, octobre 2014.

Face à l’urbanisation croissante, la responsabilité environnementale des acteurs de la construction-rénovation n’est pas qu’une fatalité ou une obligation réglementaire. C’est aussi l’opportunité, en associant vertu, durabilité et optimisation des coûts, de produire concrètement de la «green value», la valeur verte du bien immobilier.

Connecté à l’expertise énergétique du groupe, agréé RGE Études, le pôle NRJ-QEB du groupe G2i revendique un conseil et un accompagnement qui conforte et concrétise la stratégie tant globale qu’environnementale du client. Objectifs : optimiser le rapport vertu/performances/ coûts de son projet et valoriser son patrimoine.

Nos chargés d’affaires QEB, AMO, génie énergétique et programmation urbaine et architecturale interviennent aussi bien comme AMO et AMOE, que très en amont, dès la programmation du projet. Ils maîtrisent l’ensemble des certifications environnementales françaises (NF HQE) et internationales et sont notamment reconnus BREEAM Assessor et Accompagnateurs BDM.

Notre expertise environnementale permet ainsi au projet d’optimiser ses financements. Branchée sur la réalité de l’exécution et de l’exploitation, notre approche raisonnée tient compte des impacts sur la technique, la conception et le chiffrage. Elle facilite aussi l’intégration et le suivi des cibles et des objectifs de manière transversale.